• Histoire de Lou "Au delà de nos différences"

     

     

    livreeeeeeeee

     

    livreeeeeeeee

     Mon histoire se déroule dans un petit village du Sud de la France. Je m'appelle Marie je viens de fêter mes 28 printemps.

    Je mène une petite vie paisible en appartement que je partage avec mon chat "Mozart".

    Je travaille dans une petite pharmacie à proximité de chez moi.Malgré les fins de mois difficiles ma vie se déroule tranquillement.Souvent je me dis qu'il y a beaucoup plus malheureux que moi sur terre.

    J'ai  perdu mes parents dans un accident de la route un chauffeur ivre leur a coupé la priorité , ils sont restés tout deux dans le coma plusieurs jours pour finalement quitter ce monde à une journée d'intervalles.

    Ma maman avait travaillé plus de 20 ans dans une famille très riche qui possédait un immense vignoble dans le village voisin.Elle était très estimée dans cette famille au point d'être devenue une véritable amie avec la propriétaire du domaine.Au fil des années elles étaient devenues plus que des amies je dirais même des soeurs malgré la différence sociale qui les séparaient.

    Le domaine était magnifique et rapportait beaucoup d'argent avec la vente des grands crus.Le Saint Emilion était leur plus grande vente tout cela pour vous dire qu'ils ignoraient l'étendue de leur fortune.

    Ma mère s'occupait principalement du foyer de la famille c'est elle pour ainsi dire qui avait élevé leur seul et unique fils "Thomas"qui a le même âge que moi.

    Nous nous fréquentions peu car nous étions trop différents lui adorait se faire remarquer avec ses voitures de sport ses courses de chevaux les casinos et ses conquêtes qu'il ne comptait plus.

    Bref tout le contraire de moi qui préférais le calme passer mes soirées en pyjama à regarder des films d'Amour avec Mozart sur mes genoux.

    Je me faisais toujours discrète j'évitais toujours son regard car il me regardait de haut toujours à me donner l'impression d'être écrasée .Malgré toutes nos différences ma petite vie banale me convenait  bien et je ne voulais rien changer.

    Les années passèrent puis un jour alors que je travaillais à la pharmacie , un très gros bruit nous fi sursauter,les gens couraient dans tous les sens la sirène des pompiers retentissait dans toute la rue l'ambulance arriva à toute allure.Que ce passait-t-il donc?Je l'ignorais et je sortis sur le trottoir pour essayer de comprendre le pourquoi de ce brouhaha.

    Oh!grand fut mon étonnement d'apprendre que "Thomas Marschall" le fils du domaine venait de provoquer un grave accident.

    Les jours qui suivirent l'accident j'essayais d'en savoir plus.J'écoutais discrètement les conversations des clients,et finalement j'appris que Thomas conduisait son portable à la main et pour éviter un enfant qui passais,l'accident c'était produit.Quel  malheur pour cette famille tellement apprécié dans les environs.Tout le monde était sous le choc,et nous restions sans nouvelles de Thomas.

    Puis finalement un employé du domaine raconta avec tristesse que Thomas avait perdu l'usage de ses jambes et qu'il fallait le transférer à l'étranger dans un établissement plus approprié à son handicap.

    Les semaines passèrent les pauvres parents de Thomas faisaient sans cesse le va et vient du domaine à la clinique et pour ce faire ils  prenaient l'avion chaque jour ce qui les fatiguait énormément.Cette famille venait d'être frappé tout droit  en plein coeur et malheureusement le drame ne s'arrêta pas là.Au bout  de quelque semaine le village  était toujours sous  le choc.Puis un soir en rentrant chez moi et que je préparai le souper allumant machinalement la télévision j'entendis aux nouvelles qu'un avion venait de s'écraser et il n'y avait aucun  survivants.Les parents de Thomas étaient malheureusement dans cet avion.Tout le monde était anéanti, choqué on ne trouvait plus les mots pour en parler.Et a cet instant précis je me suis dit"Mais qu'allait devenir Thomas??"

    Trois jours plus tard tout le village  se préparait pour les obsèques de monsieur et madame Marschall.Ce triste jour arriva et nous nous  sommes  tous retrouvés à l'église il n'y avait pas  assez de place dans l'église car il y avait foule des centaines de personnes arrivaient de tous côtés quand soudain je vis arriver Thomas en fauteuil roulant avec une  infirmière qui le poussait doucement.Je le regardais tristement et cette fois c'est moi qui cherchait son regard,ce n'était plus moi qui me sentait écrasée mais c'était lui qui était complétement  perdu,pour cacher ses larmes il s'empressa de mettre ses lunettes de soleil.

    Les cercueils étaient l'un à côté de l'autre le curé prononça un sermon à n'en plus finir, au bout d'une heure tout le village ce mit en marche doucement derrière le corbillard le village était désert pas une voiture personne dans les rues mis à part cette foule  interminable de gens qui accompagnait tristement le couple vers leur dernière demeure.

    Arrivé au cimetière tout le monde passa un à un devant les cercueils pour les bénir ou simplement leur dire au revoir.Puis il fallut présenter les condoléances au reste de la famille Marschall qui était alignée côte à côte.En passant devant Thomas je ne pus retenir mes larmes car tout cela me faisait remonter les pénibles souvenirs de mes pauvres parents.

    La main de Thomas était toute tremblante abasourdi méconnaissable

    le Thomas qui regardait de haut les gens était devenu un petit garçon sans aucune défense.Tout ces changements inattendus me bouleversaient.Puis au bout d'un long moment chacun reprit le chemin de leur maison et la vie revint doucement dans le village.

    Une semaine plus tard j'entendis frapper à ma porte, je fus surprise de  voir le notaire du village me donner une convocation à me rendre à son cabinet dans les plus brefs délais.

    Je me posais des tas de questions qui restaient sans réponses.Pourquoi cette convocation?Pourquoi à moi?Je ne comprenais rien à ce qui m'arrivait.Et tout cela me faisait même peur.

    J'attendais avec hâte le rendez-vous pour enfin être libérée de cette angoisse qui me rendait malade.

    Enfin le jour "J"arriva.J'allais pouvoir avoir les réponses à toutes mes questions.J'attendais,assise dans la salle d'attente de maître Drouard lorsque soudain la porte s'ouvrit.Thomas entra dans son fauteuil accompagné de son infirmière,il me salua en hochant la tête et me demanda ce que je faisais là.Je lui répondis que je l'ignorais complètement.Il se retourna vers son infirmière et en souriant lui dit"Maître Drouard a certainement besoin d'une bonne ".Son attitude arrogante était déjà revenue au galop.Les mauvaises habitudes reprenaient leurs places et cela était bien dommage.

    Au bout d'un certain temps je me retrouvais dans le bureau de maître Drouard il demanda également à Thomas d'entrer ce qui nous étonna énormément.Puis il nous déclara que nous étions convoqués pour la lecture du testament de Monsieur et Madame Marschall,aussitôt Thomas se retourna vers moi et demanda en me montrant du doigt ce que "MOI" je faisais là.Maître Drouard lui répondit que le testament me concernait également.

    Puis il ouvrit une enveloppe  et en sortit une lettre,il posa ses lunettes sur le bout de son nez et commença la lecture.Mon Dieu à partir de ce moment précis ma vie allait complètement changée.Le notaire nous  expliqua que le domaine ainsi que le vignoble  devait être  divisés en 2 à cet instant même Thomas prit la parole et dit à haute voix qu'il ne comprenait pas car il était le seul fils unique et que la totalité devait lui revenir.Le notaire lui répondit  ouvertement d'attendre la fin de la lecture du testament  sans l'interrompe à nouveau il reprit la lecture,en effet aussitôt la mort de ma mère madame Marschall avait rédigé son testament en demandant clairement la division de tous leurs  biens en 2 parts égales entre leur fils  Thomas et moi même.Je restais immobile en fronçant le regard pour essayer de comprendre ce qui l'arrivait.Puis le notaire rajouta qu'il restait  une close  importante à signaler.Pour  pouvoir hériter des biens je devais obligatoirement venir habiter le domaine et empêcher Thomas de dilapider la richesse de la famille,car il dépensait sans compter et ne connaissait pas la valeur de l'argent car il était né avec une cuillère en argent dans la bouche comme on dit vulgairement ici.

    Oh lala le visage de Thomas s'assombrit il tapait de la main sur son fauteuil très fâché de ce qu'il venait d'entendre,il prit de nouveau la parole et dit à haute voix qu'il devait y avoir une erreur que tout cela était impossible mais  maître Drouard lui répondit que tout était parfaitement  en régles et qu'il devait se faire une raison.

    Après avoir signé les papiers je me lève pour quitter le cabinet,lorsque Thomas me dit "tu peux refuser le testament conteste le refuse le.Mais le notaire lui répondit que si je refusais alors il n'hériterait de rien la fortune devait être devisée en deux ou alors il n'obtiendrait rien du tout.Si je conteste l'héritage alors tout sera dispersé dans les oeuvres de charité.Donc il n'y avait pas de choix possible et Thomas quitte le cabinet furieux.

    Moi je ne comprenais pas tout ce qui m'arrivait j'étais complètement à côté de la plaque,moi qui vivait très simplement je devenais une des plus riches femmes du village.Sur le chemin du retour je me suis  arrêtée au cimetière pour raconter tout cela à ma maman puis je suis resté des heures sur la tombe de monsieur et madame Marschall pour essayer de remettre de l'ordre dans ma tête car jamais ô grand jamais je n'aurait imaginé qu'une tel chose m'arrive!

    Le jour commençait à tomber et je repris le chemin de chez moi.En rentrant je serrais fort Mozart en lui racontant que nos vies allaient changer.La semaine suivante je donnais ma démission à la pharmacie, et je commençais à faire mes cartons pour emménager au domaine.Je n'avais pas grand chose à emmener ce que j'avais de plus cher était Mozart.Puis après avoir quitter mon appartement j'arrivais au portail du domaine et à partir de cet instant ma vie changea complètement je m'étais installée à l'étage du domaine  le bas était réservé à Thomas vue son handicap.

    Histoire de Lou  peut être publiée un jour "Au delà de nos diffèrences"

    Nous nous croisions aux heures des repas dans la salle à manger car il y avait une énorme  table de chêne rectangulaire nous étions l'un et l'autre à chaque extrémitée ,et partagions nos repas sans même se dire un seul mot,pas un regard bref de parfaits étrangers.Le plus heureux dans tout cela c'était Mozart il était souvent étendu de tout son long dans les vignes ou les employés le caressaient il était au paradis.Puis les semaines passèrent  sans aucun changement.Je n'avais pas l'habitude de me faire servir je m'ennuyais de grandes journées à ne rien faire,cela ne me ressemblait pas du tout,donc j'allais de temps en temps aider à la vigne et surtout je m'intéressais de très prés à tout ce qui touchait l'histoire des vins.De plus je m'entendais très bien avec le personnel,ils me respectaient et me parlaient de plein de choses ce qui devait énerver Thomas au plus haut point car personne  ne s'adressait à lui.Il avait toujours été méchant arrogant et jamais il ne s'était intéressé à la vigne pourtant c'est un endroit magnifique et super intéressant moi j'adorais.Thomas se sépara de son infirmière ,car elle aussi ne le supportait plus il n'était déja pas facile à vivre avec l'usage de ses jambes, alors imaginez le avec ses capaciés réduites c'était l'enfer il était de plus en plus méchant et ne supportait pas ma présence au domaine.Les ventes  de vins reprirent de plus belle à l'approche des fêtes de Noël.Tout fonctionnait a merveille jusqu'au jour ou nous décidâmes de faire une dégustation des vins en cave,petit moment qui nous rapporteraient encore plus d'argent car les connaisseurs goûtaient les vins et surtout en achetaient par caisses entières.Les grilles du domaine s'ouvrirent et la petite fête se préparait les traiteurs arrivaient avec leurs petits fours les invitations furent envoyées par centaine,tout ce déroulait bien.Le grand jour arriva, les connaisseurs arrivaient de toutes les régions il y eu un monde fou.Tout ce déroulait parfaitement jusqu'au moment ou on me tapota sur l'épaule pour me présenter  quelques personnalités et parmi elles je remarquais un jeune homme qui me fixait sans cesse cela me gênais au plus haut point et d'en perdre mes moyens car cela dura des heures.Finalement le jeune homme vint se présenter c'était le fils d'un vigneron très renommé il venait du Périgord à quelques kilomètres de  Bergerac,implanté sur les coteaux qui dominent la vallée de la Dordogne,le village de Monbazillac a donné son nom à un fameux vin liquoreux.Il se présenta en me saluant très poliment,il était très distingué,très aimable et surtout super beau,grand brun aux yeux bleus oh lala  je me noyais dans son regard qui en disait long.Quand soudain Thomas fit son entrée les gens allèrent de saluer poliment et revenaient direct à mes côtés,quand à ce jeune homme séduisant il resta à mes côtés sans bouger,nous parlions de grands vins et croyez moi il y a beaucoup à dire sur ce vaste sujet.Subitement Thomas prononça un petit discours de circonstance qui le mettait en valeur et qui m'abaissait au plus bas.Je ne dis aucun mot ne relevais aucun de ses propos,je partis discrètement vers la sortie pour m'éffacer car je détestais ce genre de problèmes qui me mettent mal à l'aise.Lorsque soudain le jeune homme aux yeux bleus me prit la main et à haute voix me félicita de tout ce que je faisais dans le domaine et tout le monde m'applaudi,j'étais gênée de tant de gratitude de tant de compliments que j'en devins toute rouge.Thomas s'apercevant que tout son cinéma pour me détruire ne marchait pas commença à boire de nombreux verres de vin et lorsque j'entendis au bout d'un certain temps ses propos sans aucun sens je compris qu'il fallait vite mettre un terme à cette fête car il allait foirer une fois de plus cette vente de grands cru.

    Marc Lemoine le jeune homme aux yeux bleus me donna sa carte de visite dans l'espoir réciproque de me revoir.Après avoir salué et remercié tout le monde les portes du domaine se refermèrent.De loin en rentrant j'aperçus une ambulance qui sortait du domaine à vive allure,je me précipitais au domaine quand on me dit  que Thomas venait d'être transporté à l'hopital,il avait beaucoup  trop bu et pour calmer une atroce  douleur à la jambe il avait avalé  beaucoup trop de médicaments.A l'hôpital on lui fit un lavage d'estomac et des tas d'examens de toute sorte pour trouver d'ou venait ce mal.Je restais près de son lit pour attendre son réveil,lorsqu'il ouvrit les yeux il fut très étonné de metrouver à ses côtés et il s'excusa de son comportement.Il devait rester sous surveillance quelques jours et comme je ne voulais pas le laisser seul j'ai demandé à rester également à l'hôpital et j'en ai profité pour me faire faire des examens de santé que j'avais négligés jusqu'ici.Aussitôt on s'occupa de moi examens sur examens et quelques jours plus tard juste avant de quitter l'hôpital le docteur nous rendit tous nos papiers avec les résultats des examens.

    Arrivée au domaine je jetais un regard vite fait sur les résultats quand  soudain je me sentis très mal au point de m'évanouir je trouvais sur mes papiers et ceux de Thomas le même ADN de suite je courais  montrer cela à Thomas nous étions sous le choc l'un comme l'autre,car en fin de compte nous étions frère et soeur et jamais nos parents n'en avaient touché un mot.Par la suite beaucoup de mystères furent éclaircis je compris mieux pourquoi j'étais sur le fameux testament.Aprés de nombreuses discutions entre nous la vie devint beaucoup plus agréable,Thomas était très heureux d'avoir une soeur qui prenait soin de lui surtout maintenant qu'il était dans un fauteuil.Désormais la vie au domaine était magique tout ce passait très bien  et je fini mon histoire en vous annonçant la superbe nouvelle"3 mois plus tard j'épousais Marc pour le meilleur et pour le pire"

    Et l'association du Saint Emilion et du Monbazillac nous fit une renommée d'enfer dans toute la région.

    FIN

    Histoire de Lou.

    Histoire de Lou  peut être publiée un jour "Au delà de nos diffèrences"

     

     

    noir doré 1

                                                                                                              

     

     

    « Poème de Lou "Douleurs et regrets"Chansons à thèmes JM "Chansons d'amour" »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Avril à 12:11

    très beau cet article ,j'aime bien, je te souhaite un très bon Vendredi , bises

    2
    Vendredi 8 Avril à 12:19

    Merci JM

    C'est gentil

    Bon week end.

    bises.

    3
    Vendredi 8 Avril à 13:04

    Une très belle histoire ma chère Lou

    et tout est bien qui fini bien après tous ces moments de tristesse

    Quelle imagination mon Amie

    Cl@ude ♫

    4
    Vendredi 8 Avril à 13:35

    Merci ami Claude 

    Merci pour ta gentillesse.

    lOU

    5
    Vendredi 8 Avril à 17:15

    Coucou ma chérie,

    J'aime  les histoires qui finissent bien, merci à toi pour ce magnifique partage.

    Bonne fin de journée, prend bien soin de toi, je t'embrasse très très fort ton amie  Puce

    6
    Vendredi 8 Avril à 20:46

    Moi aussi ma Puce gros gros bisous .

    Câlins a toi et a ton petit minet.

    7
    Samedi 9 Avril à 09:25

    Bonjour

     

    houlala quelle histoire !!!!!!!!!

    digne d'un feuilleton de l'été a la télé

    eh eh eh

     

    merci de cette histoire, de ce moment de lecture passionnant

    8
    Samedi 9 Avril à 09:30

    Merci ami Justelenoir

    Bon week end.

    9
    Jeudi 14 Avril à 12:52

    un petit coucou en passant j'espère que tu vas bien , il fait une belle journée printanière cela fait vraiment plaisir, je te souhaite un très bon Jeudi, bises 

    10
    Jeudi 14 Avril à 15:13

    Oui JM QUE DU BONHEUR 

    Superbe soleil c'est cool.

    11
    Mercredi 4 Mai à 10:18

    bonjour

    Va, ne crains plus les maux et le poids de la vie ;

    Ceux qu'affranchit l'amour peuvent braver le sort ;

    Contemplons l'avenir sans peur et sans envie :

    L'amour est fort comme la mort.

     

    Lorsque de faux amis viendront à toi, soupire

    Sincère pitié pour eux, et, plein de foi,

    Plus haut qu'eux, bien-aimé, viens chercher le sourire :

    Laisse-les tous, regarde-moi.

     

    Sans compter les périls, vole au but, cœur fidèle ;

    Quelle est votre importance, enseignez-leur, enseignez-leur, signez-les ?

    Crois que la vie est juste et marche au devant d'elle,

    Avant haut, entouré de mes bras.

     

    Et, la main dans la main, dominant tout prestige,

    Nous vivrons, nous mourrons, triomphants par l'amour ;

    Non plus Toi, non plus Moi, mots que l'amour corrige,

    Mais Nous, sans fin et sans retour !

    poeme la vie

    bisous

      • Mercredi 4 Mai à 14:01

        Merci Pascal pour le superbe poème.

    12
    Jeudi 5 Mai à 06:37

    Au delà de nos différences .... On se réveille sang pour sang 

      • Jeudi 5 Mai à 07:08

        Merci Chatomas pour ta visite

        Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :